Degradations

Des Abstractions concrètes, de tout, de riens,  se dégradent de presque Noir et Blanc, et de toutes les couleurs.
De celles qu’on touche du bout des doigts, de celles que l’on effleure du regard quand elles vous sautent à la figure .
Des tâches de poésie qui n’échappent pas à l’objectif comme autant de traces que personne n’a voulu laissées.
Des notes parallèles qui n’attendent que réparation pour être reconnu, comme une fugue dans le temps.
(Pour une déclinaison poétique … Regarde, Regarde)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Hugging walls and listening to the poetry they whisper.
Scraping off the surfaces of appearances and flirting with the parallel universe of closed doors.
Giving streets some thought that won’t escape the lens as traces nobody intended to leave.

Creating concrete abstractions from scratch as building everything from nothing.
Fuguing in Minor notes as flying away on the air of time.
(… More to watch on a classical compositions and jazzy tempo)

 

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s